My b-day

En ce jour j’ai décidé de ne pas faire de bilan « soyons fous » et essayons d’avancer ; tant qu’on fait tout pour que demain soit meilleur. En même temps la vie c’est une suite de conquêtes quand tu as acquis une chose la minute d’après tu penses déjà à l’autre et ainsi de suite. En fait je sais que j’ai du tonus, la résistance et je suis persévérante si çà ne marche pas aujourd’hui çà marchera forcément demain car quand on tombe on se relève avec plus de force, de courage et aussi plus de tactiques pour ne plus refaire les mêmes erreurs (on apprend de ses erreurs !).
Sinon merci grandement à toi Seigneur car tu es celui en qui je mets tout et tu ne m’as jamais déçu bien que çà ne soit pas facile je reconnais que je n’ai jamais manqué de rien car tu as toujours su me montrer le bon chemin même si ce n’est pas facile. Je prie pour que çà soit toujours ainsi ; je bénis grandement ton saint nom. Je reconnais que tout ce que j’ai réussi jusqu’à présent ce n’est pas par mes mérites seule tu y as toujours contribué, pour moi, même mes échecs malgré qu’ils soient durs à avaler sont constructifs c’est tout celà qui prouve que je ne suis qu’une personne alors je te dis juste merci.
Et vous ma famille, mes amis, mes connaissances et mes ennemies (je ne vous oublie pas) je vous dis merci car c’est grâce à vous que cette vie est aussi belle, pleine de tumultes et de rebondissements je vous aime du fond du cœur oui je t’aime toi oui toi là je t’aime et surtout merci de faire partie de ma vie car forcement tu y contribues pour beaucoup.
Joyeux anniv à moi je me souhaite tout le bonheur du monde et je l’aurai
A l’année prochaine kisss !!

Visite à New-Bell

Il y a quelques mois aujourd’hui j’étais à la prison de New- Bell pour la première fois c’était à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Malgré mon inquiétude par rapport à tout ce qui pouvait se passer là bas ce jour, j’y suis allée quand même et je ne regrette absolument pas car cela m’a permit d’effacer des préjugés que je m’étais faite.
Le programme de ce jour avec les détenus était une messe avec l’évêque Samuel KLEDA , une remise des prix pour bonne conduite et une remise de diplômes à tous ceux qui avaient suivi une formation ; eh oui ceci je ne l’avais pas vu venir , avec l’aide de Jacky Athabon , une sœur qui se dévoue pour l’amélioration des conditions de vie des détenus.

Cette sœur avec l’appui de plusieurs bienfaiteurs a pu établir un programme de formation (artisanat, informatique, électricité .. .) en prison pour facilité l’insertion des détenus après leur libération.

Ce jour là nous sommes arrivés un peu en retard et cela nous a valu une place au Shabbat très proche des détenus. Malgré toute la peur que j’avais dans le ventre, car je dois avouer que toutes ces idées sombres me passaient dans la tête genre : « si les gars ci m’arrêtent ici et me violentent je vais dire que quoi? » et tous les préjugées de la sorte, j’ai quand même pris place, directement ils ont commencé à nous charrier pour le retard tout en demandant à basse voix pour ne pas troubler la messe « réssé tu nous as gardé quoi», « ressé même pas une cigarette »… . C’est chacun qui exposait son petit problème pour avoir de l’aide , moi étant prévenue à l’avance j’avais fait de la petite monnaie pour leur donner ne serait ce que de quoi fumer ce qui m’a value une certaine « protection » supplémentaire de l’un d’eux reconnu aussi bien en prison qu’à l’extérieur que je tairais le nom ici ,ce qui a fait baissé mes craintes .

La messe se déroula avec beaucoup d’ambiance, on aurait vraiment dit un concert de choristes ! Par la suite la remise des diplômes se passa aussi bien plusieurs d’entre eux n’en revenaient pas de voir leur attestation de réussite avec leur nom inscrit dessus, il faut dire que tout ceci rend optimiste, ça leur permet de croire en l’avenir car tout n’est pas fini quand on a ou on fait de la prison, c’est un symbole d’espoir qui vient raviver la flamme d’enthousiasme en chacun d’entre eux. Pour la remise des prix beaucoup étaient gratifiés par une libération pour bonne conduite et ceux qui en avaient encore pour longtemps, on eu droit à des cadeaux ou des réductions de peine.

J’ai été ravie d’assister à cette cérémonie de fêtes de fin d’année à la prison. Cette expérience m’a marqué car contrairement à ce qu’on entend généralement, New-Bell n’est pas seulement un enfer sur terre, voir ces détenus dans la joie à l’occasion de cette rencontre m’a fait comprendre qu’il y’en a qui mènent un combat acharné pour l’amélioration de la vie carcérale et ça c’est vraiment à encourager.
J’ai aussi été agréablement surprise de constater que le secteur des femmes, mine de rien, semblait assez confortable et bien soigné, du moins, on est loin de l’image sombre que je me faisais !  Ses locataires, parmi lesquelles plusieurs vraiment belles et stylées, essaient à leur façon de le maintenir dans un bon état de salubrité et de gaieté (était ce en prélude à la venue des visiteurs ?) ce que je ne peux pas totalement dire du secteur masculin car je crois que ceci dépend de plusieurs paramètres.

La touche spéciale de cette journée fut cette remise d’attestations qui prouve une fois de plus que LA VIE NE S’ ARRETE PAS A UN VERDICT ; c’est vrai qu’il peut changer une vie mais certainement pas l’arrêter car on peut très bien se former là bas et plutard exercer un métier digne après la libération.
Voyez par vous-même les objets issus de l’artisanat façon NEW-BELL

IMG_2732 IMG_2733 IMG_2744 IMG_2746 IMG_2742IMG_2749 IMG_2755